Bienvenue au SPSE

Service de Promotion de la Santé à l'École situé à Strépy-Bracquegnies

Comprendre et prévenir la violence entre les personnes

Les bagarres, le racket, les vols, les insultes sont des actes de violence qui sont des causes de traumatismes physiques, psychologiques et de dégradation du matériel. A l’école, dans le quartier, à la maison, nous pouvons être le témoin, la victime ou l’auteur d’un acte violent.

Qu’est-ce que la violence ?

La violence est causée par l’agressivité qui fait partie de nos réactions d’être humain. Elle est au service de notre survie lorsque nous devons nous défendre contre un agresseur (par exemple). Mais elle peut aussi être destructrice lorsqu’elle n’est pas contrôlée et qu’elle écrase tout sur son passage, qu’elle est utilisée dans l’intention de nuire aux autres, de leur faire peur, de leur faire mal. Dans ces situations, elle ne respecte plus les règles de vie en société.

L’agressivité s’exprime de différentes manières par :

  • Les agressions physiques : donner des coups de pied, des coups de poing, bousculer, faire tomber quelqu’un, chercher la bagarre...
  • Les agressions verbales : se lancer des insultes, se moquer ouvertement de quelqu’un, donner un surnom
  • Les agressions psychologiques ou morales : menacer et intimider, harceler, faire peur pour obliger quelqu’un à donner  ses affaires
  • L’exclusion de quelqu’un : rejeter, exclure, ignorer l’autre de manière répétitive pour lui faire mal
  • Le vandalisme : détruire volontairement le matériel, casser les vitres, le jouet d’un autre...

Quelles sont les raisons qui favorisent l’agressivité ?

Il y en a plusieurs :

  • Les émotions qui nous habitent (tristesse, colère, jalousie, nervosité...) mal contrôlées et qui nous emportent vers des réactions comme frapper quelqu’un, le voler, l’insulter, crier, casser du matériel...
  • Sa propre idée de la violence. Chacun peut avoir une idée différente de la violence et des actes violents. Cela dépend de sa propre  histoire, de l’époque, des modèles que l’on suit (héros de jeux vidéo, de film....), si on est une fille ou un garçon. Les filles considèrent que les moqueries et les paroles blessantes sont des actes violents. Les garçons trouvent que ce sont les coups et les regards des autres qui sont violents
  • Les conflits entre les personnes : toutes les personnes ne réagissent pas de la même manière lorsqu’elles ne sont pas d’accord entre elles. Les personnes plus nerveuses réagissent plus vite et peuvent perdre plus facilement le contrôle et ne trouvent pas d’autres moyens pour s’exprimer que de frapper l’autre, de crier, de casser du matériel
  • L’environnement de vie. Les nuisances de notre environnement comme le bruit, le désordre, le manque de lumière, peuvent provoquer le développement de comportements violents.

Peut-on contrôler l’agressivité ?

On peut apprendre à contrôler l’agressivité pour la transformer en réaction positive pour soi et  pour les autres. Cela n’est pas toujours facile, mais il existe des techniques utiles qui peuvent s’apprendre à la maison. Voici quelques pistes:

1. Apprendre à l’enfant à bien communiquer en l’aidant à exprimer comment il se sent plutôt que de crier et donner des coups de poing pour cela :

  • Lui faire exprimer les sentiments qu’il ressent (colère, jalousie, tristesse...)
  • Demander pourquoi il ressent ces sentiments
  • Faire répéter avec d’autres mots si vous n’avez pas compris
  • Lui rappeler de respecter la personne qui est en face de lui

Lui proposer de s’entraîner en utilisant ces étapes pour gérer les situations difficiles.

2. Aider l’enfant à bien exprimer ce qu’il veut dire en utilisant des règles comme :

  • Réfléchir avant de parler
  • Parler doucement et clairement en utilisant le « je »
  • Dire à l’autre comment tu te sens (jaloux, énervé, triste, en colère...)
  • Dire ce qu’il a à dire

3. Dans les situations difficiles (disputes, conflits avec un ami..) aider l’enfant à utiliser les règles suivantes :

  • Analyser et comprendre le problème
  • Penser à plusieurs solutions possibles pour résoudre le problème
  • Choisir une solution qui  va l’aider à se sentir mieux, qui respectera les autres et qui améliorera la situation

4. Pour faire face à d’éventuelles situations d’intimidation

  • Lui rappeler que personne n’a le droit d’intimider quelqu’un
  • Si quelqu’un le menace, toujours demander de l’aide à une personne en qui il a confiance (ses parents, un enseignant,...)
Pour en savoir plus

Livre : Aider votre enfant à exprimer et comprendre ses émotions. Anne Lise Andrieu aider-votre-enfant-a-exprimer-et-comprendre-ses-emotions.pdf

Les bibliothèques proposent de nombreux livres sur le thème. A lire avec les enfants

Publications de l’ONE rubrique soutien à la parentalité : www.one.be

Sites : http://educasante.org/

www.zippy.uqam.ca: cliquer sur « Parents »